Quand la passion surpasse l'éducation

À quel point les titres professionnels nous définissent ? À quel point on prend de la crédibilité ou on en perd lorsqu'on n'est pas affiché à un certain titre?


Je trouve ça incroyable à quel point l'école et la définition d'une personne est bâtie sur son titre, sa scolarité et non sur ce que la personne est réellement à l'intérieur. Une personne peut tellement devenir une personne meilleure en étant autodidacte, en lisant, en prenant des formations à l'externe sans fréquenter l'école et devenir médecin, nutritionniste ou psychologue.


Ça existe des médecin qui on aucune relation interpersonnelle et qui sont simplement là pour soigner une pathologie et non une personne qui est devant lui. Mais est-ce que c'est vraiment cela que vous désirez?


D'où l'importance d'accorder énormément d'importance à la passion. La passion qu'une personne a à l'égard de ce qu'elle fait. Une personne ne peut ne pas détenir de titre professionnelle, mais est TURBO compétente, passionnée et à l'écoute de tous les gens qui l'entourent. J'en connais beaucoup autour de moi.



La passion d'apprendre à chaque jour et non de subir des études qui te surclasseront dans la société puisque la société fonctionne ainsi. J'écris tout ça aujourd'hui puisque je sens que toute ma vie j'ai voulu étudier pour être comme tout le monde. Pour fitter dans la société. Je ne voulais pas être en bas de l'échelle. J'étudiais pour être infirmière pour aider les gens, mais en même tant je ne voulais pas me sentir inférieur face au medecin. J'étudiais pour être infirmière et je voulais devenir nutritionniste. En fait, j'étudiais pour étudier. Pour atteindre un métier qui me donnerait un bon salaire plus tard, mais est-ce que cela faisait de moi une meilleure personne? Non.


On devient une meilleure personne lorsqu'on décide de suivre notre passion et de s'éduquer comme on le désire réellement. Quand on désire s'actualiser constamment même si notre apprentissage ne vient pas avec un bout de papier disant qu'on a bel et bien passé 14829 examens et qu'on se souvient de 1/15 de ce qu'on a étudié. (Ça me fait penser que je ne suis toujours pas allée chercher mon diplôme...OUPS!)


Oui, j'ai étudié 321329 médicaments, pathologie, facteurs de risque, mais l'actualisation est importante, puisqu'un cerveau n'est pas capable de retenir tout ce qu'on nous apprend à l'école. De un puisque la plupart des choses ne nous intéresse plus ou moins et que la densité de l'information est extrêmement importante.


Je me suis souvent sentie inférieur puisque j'ai décidé «d'abandonner» l'université pour me concentrer sur ce qui me passionne réellement. Et vous savez quoi? Je suis passionnée, heureuse et je ne regrette pour rien au monde ce choix que j'ai fait.


De la pression j'ai senti. Oui, je vie dans une famille où tout le monde à au moins un BAC et chacune de mes soeurs en ont deux chacune. Et moi la dedans ? J'ai une technique et beaucoup de passion.


Faites ce qui vous passionne réellement puisqu'avec de la passion on peut aller loin en maudit, je vous le dit.


Signé A.