Pourquoi j'ai abonné les soins infirmiers.


On me pose souvent la question... Pourquoi as-tu abandonné ce métier après toutes ces études?


Avant toute chose, je ne regrette pour rien au monde d'avoir effectué ce cheminement. Je ne connais pas beaucoup de personne qui sont capable à 17 ans d'être aussi empathique avec les gens et d'être aussi proche de personnes malades. À 17 ans, je lavais des personnes âgées, je leur injectais des médicaments et je les écoutais me parler de leur tristesse par rapport à leur état de santé qui se dégradait. Je revenais chez moi, avec l'odeur d'excrément dans le nez et j'avais un profond malaise juste à penser que je devais y retourner la journée d'après.


Dure? Sur le coup, je me croyais forte comme du fer. Je me sentais exceptionnelle, car les gens me disaient que j'étais faite pour ça et que peu de gens en sont capables. Alors, j'ai continué. Je me disais que depuis que j'étais jeune, j'adorais aller dans les hôpitaux, je me sentais en sécurité et j'adorais qu'on prenne soins de moi. Mais avais-je la même amour pour soigner les gens?


J'ai cheminé, j'ai travaillé avec les bébés, les personnes en psychiatrie et même avec des personnes en fin de vie. J'ai vécu énormément de chose durant mon parcours qui m'ont fait cheminer dans ma vie personnelle. Je ne suis plus la même personne que lorsque j'ai commencé ce cours et j'en suis fière. J'ai travaillé et j'ai appris énormément de choses utiles pour mon avenir que cela soit en tant qu'être humain ou en tant que future mère.


J'ai fait des stages de soirs et de jours, je me suis faite parler de toute les manières et j'ai pleuré. Le stress était intense. Je ne voulais plus aller en stage. C'était interminable, mais une fois rendu la-bas, je vivais le moment et je me donnais à 100% pour exceller, pour me démarquer. Encore la, je marchais à pression, je voulais être meilleure que les autres et avoir une bonne note, mais est-ce vraiment cela que je voulais faire toute ma vie? Malheureusement, non...


En stage, j'avais seulement un patient ou deux, je m'imaginais être seule sur le département à m'occuper de 4, 5 ou même 6 patients seule lorsque j'allais graduer. Je m'imaginais travailler de soir, de nuit, de jour. D'être obligée de travailler en temps supplémentaire contre mon gré. Je m'imaginais refaire les mêmes techniques, les mêmes gestes patient après patient et encore PIRE, j'imaginais le jour où j'allais retrouver un de mes patients morts dans sa chambre. HORREUR. STRESS. STRESS et encore du STRESS.


Est-ce que je méritais une vie comme cela ou j'allais me sentir obligé d'aller à un endroit qui me déplaisait, où j'allais me sentir stressé? Non. Alors, j'ai décidé de mettre fin à cette carrière après avoir complété ma technique en soins infirmiers. Mon chemin ne m'a peut-être pas servi à trouver mon métier, mais il m'a énormément appris sur moi, sur la vie et j'en suis extrêmement contente.


Maintenant, je me laisse toutes les portes ouvertes, je laisse la vie me bercer et je verrai vers où elle veut me mener, MAIS surtout, j'écoute mes envies. Ce que j'ai vraiment envie de faire. J'étais tanné de devoir vivre dans un environnement où on m'imposait des choses et surtout où je n'étais pas heureuse.


L'avenir est maintenant devant moi parce que j'ai choisi de suivre mes envies. Toi aussi tu peux y arriver, ait confiance en toi et soit indépendant/e et tu iras où tu as toujours voulu aller!


Signé A.