Message canalisé - Trouver la compassion à travers la guerre



Dans la découverte du soi, il y a ce qui est. Il ya ce que le mental pensait être et une grande dé-construction de l'illusion créé par le mental fonctionnel, celui qui interagit avec le monde extérieure afin de construire et sécuriser l'identité.


Rien n'est plus sécurisant qu'établir un repère à ce que l'on voit et ce que nous avons déjà connu, car par l'identification de quelque chose à ce qui a déjà été, le mental s'apaise pour laisser place à une ouverture et non à un inconfort d'incompréhension et de contraction interne.


La contraction et l'inconnu fait peur, car aucune image n'a jamais été créée pour ce type de situation, mais dans la construction du soi, il y a ce qui est, ce qui a été et ce qui sera, mais avant toute chose ce qui est ici et maintenant dans le présent afin de décrire le meilleur état de vérité que le monde matériel arrive a nous décrire parle biais des vecteurs externes qui nous orchestre ce spectacle divin.


Spectacle divin demandant à être joué et non repoussé. La contraction, la résistance, l'opposition de l'être engendre la maladie et la souffrance, mais c'est en réellement lâchant prise que nous réussissons à s'épanouir dans le champ d'expertise qui nous fait vibrer par son propre alignement divin.


La responsabilisation de tout ce qui est engendre en vous une compréhension que l'adaptabilité devant être imminente afin de comprendre que le mécanisme réactionnel prend vie à la source de l'être pur.


L'être pur ne demandant qu'à émerger afin de créer sa vrai nature afin d'expansionner dans son abondance de vie, celle qui lui est destiné en tout lui et en tout temps, mais avant toute chose pour être soi en conscience.


Cette conscience tant demandé est là, à proximité, mais voilée par le biais de l'égo criant haut et fort ce que vous avez été dictés de faire afin de comprendre la société qui demande qu'à être comprise, alimentée et en guerre.


Cette guerre ne peut être générée que par vous, par l'opposition et par l'action à ce qui est et ce qui se produit autour de vous. En créant cette guerre, vous vous opposez à vous même par le fait même, car l'opposition à la vivacité, à l'humain, aux êtres, engendre un rejet de soi et une crise interminable amenant parfois à l'abattement de la race pure en elle même.


On vous demande ici d'être conciliant, d'être courtois, d'être dans la compassion tout en comprenant que ce que tu es, je suis et ce que nous sommes, vous êtes, afin de comprendre le lien intime que nous avons tous avec cette vie qui nous anime.


Celle qui nous oppose, mais celle qui nous unie à ce qui est plus grand et qui demande qu'à émerger en toi, mais également en chacun de nous. Les temps sont parfois difficiles, nous le vivons tous, mais il n'y a rien de plus adhérant que notre résistance à nous même malgré les périodes demandant plus de conscience et d'amour envers le soi.


Tout débute, avant toute chose, par le biais de la conscience du soi et par la suite, cette compréhension se transforme en compréhension de l'autre, du nous.


Ce filage intergalactique qui nous uni n'est peut-être pas visible à l'oeil, mais il est présent dans le ressenti de l'être qui demande qu'à émerger de sa noirceur pour vivre et voir le jour en tant qu'être lumineux, en tant que travailleur de lumière.


Rien n'est plus beau que de vivre sa propre vérité au sein d'une société qui demande qu'à se battre, car à travers ce chaos se trouve cette énergie circulant et nous unissant pour créer mouvement de vague. Pourquoi ne pas utiliser ce mouvement de vague pour ainsi y créer l'amour infinie ne demandant qu'à chaque humain de témoigner de la présence du soi et de l'autre afin d'accueillir chaque réaction comme un reflet de compassion interne ne demandant qu'à éveiller ses sens.


- Message canalisé


Ariane x