La dépression, parlons-en.

J'ai décidé récemment de me mettre davantage dans mon rôle d'infirmière et de vous informer sur différents sujets que plusieurs m'ont partagé sur Instagram.


L'un d'eux était la dépression. Pour l'avoir vécu personnellement et pour également avoir côtoyé des gens ayant cette maladie, je trouve extrêmement important d'en parler pour la prévenir, informer, mais surtout pour briser les nombreux tabous.

Il y a plusieurs sortes et manifestions de la dépression. Elle peut être majeure (au delà de deux semaines), saisonnière (pendant certaines saisons) et/ou post-partum (jusqu'à 6 mois après la grossesse).


La dépression peut se manifester par des symptômes physiques et psychologiques. En voici quelques uns :


Symptômes physiques

  • Fatigue

  • Manque d’énergie ou grande agitation

  • Problèmes de sommeil : la personne dort trop ou pas assez

  • Diminution ou augmentation de l’appétit, pouvant causer une perte ou un gain de poids

  • Diminution ou perte d’intérêt sexuel

  • Apparition de malaises tels que des maux de tête, des douleurs au dos ou à l’estomac.

Symptômes psychologiques

  • Grande tristesse ; la personne pleure souvent

  • Importante perte d’intérêt pour les activités professionnelles, sociales et familiales

  • Sentiment de culpabilité ou d’échec

  • Diminution de l’estime de soi

  • Difficulté à se concentrer sur une tâche

  • Difficulté à prendre des décisions

  • Des pensées suicidaires

Habituellement, lorsqu'une personne représente 5 symptômes mentionnés ci-haut, nous pouvons commencer à penser qu'elle fait bel et bien une dépression. Il sera important de de bien porter attention, si quelqu'un de votre entourage représente ces symptômes et qu'elle a de la difficulté à effectuer ses activités quotidiennes, qu'elle semble être davantage en détresse qu'à l'habitude et qu'elle a de la difficulté à assumer ses rôles professionnels, sociales et familiales, c'est qu'elle doit faire appel à un professionnel pour être prise en charge. Dans ces moments, il serait important de consulter afin de se faire diagnostiquer s'il s'agit bel et bien d'une dépression ou d'un autre problème de santé connexe.


C'est énormément dur pour une personne de se voir dépérir ainsi et il est également très dur pour l'entourage de voir une personne que nous aimons se sentir ainsi. Tout ce dont elle a besoin c'est de la compréhension, de l'écoute et beaucoup de support. Une personne en dépression aura souvent tendance à se dévaloriser, elle n'aura plus envie de rien et n'obtiendra plus aucun plaisir, surtout pour les choses qu'elle adorait auparavant. Il faut éviter les jugements, les commentaires négatifs et dénigrants.

Plusieurs facteurs peuvent provoquer l'apparition de la dépression :

  • L’hérédité ; le fait que d’autres personnes de la famille sont ou ont été atteintes de la maladie

  • Antécédent de dépression

  • Le fait d’être atteint de certaines autres maladies ; ex : les troubles anxieux, les maladies cardiovasculaires, le cancer, la maladie de Parkinson, l’arthrite, les maladies pulmonaires, trouble alimentaire, etc.

  • Présence de facteurs de stress dans la vie de la personne, ex : décès d’un être cher ou la perte d’un emploi

  • La dépendance à des substances ; alcool et drogue

Traitements et prévention :

  • Psychothérapie

  • Anti-dépresseur

  • Thérapie de groupe, groupe d'entraide

  • Amélioration de l'hygiène de sommeil (éviter les écrans avant de dormir, lire, écouter un peu de musique, etc)

  • Amélioration de l'hygiène de vie

  • Activité physique

  • Diminuer la consommation de stimulant et de dépresseur (café, alcool, drogue, etc.)

  • Technique de respiration pour diminuer le stress

  • Etc.

La psychothérapie est avant toute chose quelque chose de primordiale vers la guérison. Il ne faut pas avoir peur d'aller chercher de l'aide. Seul, on a souvent tendance à rester dans notre cercle vicieux. Parler et voir les choses d'un regard extérieur peut être un énorme pas vers la guérison.


La maladie mentale touche tout le monde. En effet, selon l'institut de santé mentale de Montréal, «Près d’une personne sur cinq souffrira d’une maladie mentale au cours de sa vie. La maladie mentale est très fréquente et les troubles mentaux représentent près de 20 % de la charge de morbidité pour notre société, se situant ainsi au 2e rang, comparativement à 23 % pour les maladies cardiovasculaires et 11 % pour les cancers.». Il ne faut pas avoir peur d'en parler!


J'ai également déjà fait un article de blog sur ma maladie mentale lors de la semaine de sensibilisation plus tôt cette année. Si vous êtes intéressés à lire ce texte, cliquez ici.


Sur ce, n'hésitez pas à vous abonner à mon site pour rester à l'affût des dernières publications! J'espère que ce contenu vous a été utile.


Beaucoup d'amour,


Signé A.

Ressources (selon le site du gouvernement du Québec) :

Source :

https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/sante-mentale-maladie-mentale/depression/

http://www.iusmm.ca/hopital/foliewood/faits-et-statistiques-sur-la-sante-mentale.html