L'ouverture face au monde extérieur


L'ouverture face au monde extérieur peut sembler banale à dire, mais parfois difficile à faire, car la douleur interne est tellement puissante et déchirante.


Rien ne sert à forcer, mais essayons plutôt d'expérimenter et de naviguer ces choses de façon tangible et accessible. Avant de s'ouvrir à ce monde extérieur, débutons avant toute chose par la navigation de son monde interne demandant qu'à être vue.


Méditer, écrivez de façon automatique, posez vous de bonnes questions, allez profondément à l'intérieur.


L'action externe et extra-cérébrale n'amène en rien le retour en soi et la conscience profonde du soi interne. Le soi interne se retrouve dans cette cage ne demandant qu'à être déverrouillé afin de pouvoir être libéré et parcourir sa destiné.


Sans ce parcours la beauté de la vie ne peut être transmise par l'intermédiaire de cette orchestration divine, car rien n'est réellement tangible. La libération de cette énergie si fluide, tel un ruisseau, est un souffle d'énergie qui doit être mis de l'avant et ressenti afin de pouvoir se manifester aux yeux de la personne qui le met en pratique et le vie chaque jour.


La vie, un si beau poème demandant a être lu et entendu, il est là à attendre que quelqu'un lui accorde attention et présence afin de pouvoir avoir son effet catalyseur sur le soi interne de cette énergie en action.


Dans l'inconscience, l'humain flâne de gauche à droite sans réellement comprendre le sens à sa vie et à ses propres actions. Au final, il y a un but très précis à tout ce qui se passe, mais les décisions, prise au meilleur de ses capacités engendrent parfois l'être vers une destiné allant à contre sens de ce qui lui avait été présenté.



Cette résistance amène souvent la souffrance et maladie demandant a être écouté, il s'agit ici souvent de changement radicaux se procurant santé et plaisir vital. Cette source de vie émane trop souvent suite aux traumatismes et à la perte de ce qui est dans la vie, mais au dela de cette perte, il y a le retour du soi, de l'être dans sa propre maison, son corps.


Son corps, une dimension beaucoup trop petite afin de montrer la puissance de son être entier, celui qui se cache intérieurement et qui dit : «Révèle».


Cette nuit cache une immensité de possibilité demandant qu'à croire pour voir.


Amen,


Ariane x - message canalisé